On fait quoi le 1er mai, ON SE MOBILISE!!!!

L’affiche confédérale du 1er mai 2013Télécharger le tract confédéralTélécharger le tract départemental

Au quotidien, nos conditions de vie et de travail se dégradent. En France, en Europe et dans le monde, la crise et ses conséquences sont d’une violence insupportable.Les politiques d’austérité mises en oeuvre par les gouvernements nourrissent la crise et plongent les peuples dans la misère, réduisent les droits sociaux, s’attaquent aux libertés fondamentales, généralisent l’insécurité sociale. Les travailleurs et les peuples sont mis en concurrence. Ces politiques alimentent le cercle vicieux de la crise et renforcent le désespoir. La désignation de boucs-émissaires alimente les peurs et les replis identitaires.

La CGT poursuivra résolument son combat contre le racisme et la xénophobie. Cette crise n’est pas pour tous : les actionnaires continuent à engranger le profit et l’argent facile. La crise est d’abord le fruit d’une dévalorisation du travail. L’issue progressiste à la crise exige une autre répartition des richesses, la reconnaissance, la revalorisation du travail.

Le patronat a déclaré la guerre au monde du travail. Il profite de la crise qu’il a provoquée et impose des régressions sans précédent : dégradation des conditions de travail, flexibilité accrue, précarisation de l’emploi, suppressions d’emploi, baisse des rémunérations, répression syndicale… Avec l’Accord National Interprofessionnel faussement nommé « Sécurisation de l’emploi » signé le 11 janvier sans la Cgt et Fo, il cherche à dynamiter quarante ans de droit du travail en France avec moins de droits pour les salariés et plus de liberté de licencier pour les employeurs.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>