Et si on redonnait du sens à notre travail ?

Cher-e-s collègues,

Faites-vous partie de ces salariés qui rentrent chez eux le soir en se posant la question de ce qu’était devenu leur travail ? Ou plutôt de ce qu’était devenu la finalité de leur travail ?

  • Quand on est embauché pour vendre des bouteilles et qu’on est contraint toute la journée à devoir répondre « je ne peux pas vous vendre les bouteilles on ne les a pas »… ou qu’on est « obligé de mentir en promettant des bouteilles sachant pertinemment qu’on ne les aura jamais »…
  • Quand on nous demande de faire un travail qui ne sera jamais appliqué ou qui sera refait à l’envers le lendemain…

Faites-vous partie de ces salariés qui pleurent au travail ou chez eux le soir après le travail parce qu’ils sont perdus ou ne peuvent pas atteindre les objectifs imposés, que jamais ils n’ont décidé ni même participé à décider…

Et bien cher-e-s collègues, sachez que vous n’êtes pas seul-e-s ! Loin de là d’ailleurs ! 

La CGT, militants et adhérents, entendent régulièrement les mêmes souffrances, les mêmes problèmes, et ressentent les mêmes sentiments auprès des salariés ! 

  • Vous croyez être seuls dans ce cas => Faux ! Vous êtes nombreux.
  • Vous croyez ne pas pouvoir changer les choses => Faux ! Ensemble on peut faire bouger les lignes. Vous l’avez d’ailleurs constaté récemment.
  • Vous voulez cacher aux autres votre détresse => Vous avez tort ! Cela transparait sur vos visages et cela vous isole encore plus

La CGT vous propose son aide pour changer tout ça.  

Nous vous proposons d’en discuter, de voir ensemble comment on rassemble, comment on agit… 

Et en attendant, nous vous mettons en pièce jointe un tract intitulé : « Redonner du sens »

Bonne lecture… Tract à lire en cliquant ici

Vos élus CGT


Procédures de licenciements en cours

Suite à la mobilisation à l’initiative des salariés fin juin et début juillet pour demander à la Direction d’arrêter les procédures de licenciement en cours, la Direction a sorti un communiqué et a rencontré la CGT le 25 juillet dernier.

Vous trouverez ci-joint la réponse que la CGT a adressée ce jour à la Direction Générale.
Vous y trouverez quelques explications concrètes sur la procédure et ses suites !
Bonne lecture…
Vos élus CGT

Nouvel Accident à Verallia !!!

Alors que les salariés sont exposés à de multiples pénibilités, la Direction jour avec le feu !

Résultat, en refusant de recruter des salariés formés Bout-Chaud, la direction met les salariés en situation encore plus difficile que nécessaire !

Et avec ces chaleurs extrêmes, la situation n’est plus tenable !

Pour tout savoir, lisez le mail envoyé ce jour à la direction. Voir ci-dessous :


Reconnaissance de la pénibilité Chaleur !

Alors que la loi prévoit 4 points de pénibilité pour les salariés exposés à la chaleur, la direction de Verallia (dans sa grande bonté) refuse de reconnaitre l’exposition à + de 30° pendant + de 900h / an aux salariés du Bout Chaud !

La Direction ne peut pas mesurer l’exposition « individuelle de chaque salarié, et décide du haut de sa tour aux bureaux climatisés qu’aucun des salariés de Verallia ne serait exposé à la pénibilité Chaleur !?

Et quand la CGT sort un tract pour informer les salariés, la DRH sort de ses gonds et dit qu’elle ne veut plus « tel délégué » en réunion ?! Mais qui est-elle pour décider de la composition de la délégation CGT ? Qui est-elle pour dire à la CGT ce qu’elle doit dire et faire ???

La CGT est une organisation indépendante du Patronat et le restera !

La CGT porte et défend les intérêts individuels et collectifs des salariés ! Pas ceux des actionnaires ! Que les choses soient claires !

Toujours est-il que les salariés ont tout intérêt à se mobiliser pour faire valoir leurs points pénibilité, car depuis 2015, c’est 28 points perdus, soit quasiment 3 trimestres de retraite anticipée !

Bonne lecture…


Analyse sur le passage de Verralia de St Gobain à Apollo…

Depuis la vente de la partie « Conditionnement », le verre d’emballage détenu par le Groupe St Gobain au Fond « Apollo », les choses ont considérablement changé pour les salariés !

Certes, « avant », tout n’était pas rose et les verriers ont toujours dû se battre pour obtenir leurs acquis, pour améliorer leurs conditions de travail où les pénibilités sont nombreuses et se cumulent.

Mais, l’actionnaire St Gobain avait néanmoins une vision « industrielle », et investissait sur le long terme.

La financiarisation de l’économie modifie la donne, les actionnaires investissent avec le seul but d’encaisser le plus de profits possibles et le plus rapidement possible !

Et c’est précisément en pleine financiarisation de l’économie que les salariés de Verallia ont changé d’actionnaire ! Le résultat ne s’est guère fait attendre !

Les profits ont explosé (pour les actionnaires) quand les conditions de travail se sont détériorées ! (pour les salariés).

La NVO (Nouvelle Vie Ouvrière) a fait un article très explicite, remémorant au passage ce que nous oublions vite…

Nous vous invitons à lire l’article, vous comprendrez aisément les raisons qui font que nous sommes dans cette situation et pourquoi nous en sommes là ! (Article de presse – Analyse sur VERALLIA – Et compréhension de où nous en sommes et pourquoi)

Bonne lecture…

La CGT, votre force pour l’avenir !